dimanche 1 mars 2015

C3C Story - Découverte - 3ème partie







Partie 3 : Le contrat



Résumé de l’épisode précédent : Alors que SuperZil était presque arrivé à destination pour sa livraison, un camion SELMER s’est mis en portefeuille sur la C3C



Driiiiing !!! Driiiing !!!




SuperZil : « Allo ??? »




Mathurin WILMARD, coordinateur de chargement :  « Ecoute, les transports SELMER viennent de m’appeler… Un de leurs camions vient juste d’avoir un accident tout près de Zigansk et la cargaison doit être impérativement livré dans les plus bref délais »




SuperZil : « Oui, je sais, je vois l’accident. Je suis devant et nous sommes les seuls camionneurs…. »




Mathurin WILMARD:  « Tu prends contact avec un des chauffeurs de la SELMER sur place, un certain Big Ben, et tu laisses ta cargaison de pots de bébé où tu es !!! »



SuperZil : « Quoi ??? Mais et ma livraison de petits pots?? »





Mathurin WILMARD:  « Rassure toi on vient la chercher et surtout il te paye 10.000 eurodollars pour le transport »




SuperZil : « 10.000 eurodollars ???  Parfait tu m’as convaincu !!! »




Mathurin WILMARD:  « Ton contact sur place s’appelle Big Ben »




Big Ben :  « Je suis Big Ben et je vous accompagne pour le transport. »




Big Ben : « L’attache de la remorque est intact. On peut l’accrocher »




SuperZil : « Et quel est notre destination ??? »
Big Ben : « Omsk !!! »




SuperZil : « Waooouuuuh !!! Plus de 40 heures de route ….. Et bien on n’est pas arrivé»




Au même moment au siège de la SELMER à Chicago




Ernst Mac Arthur , directeur général de SEMLER: « Qu’est ce que je viens d’apprendre ??? Le convoi pour Kaboul a eu un accident »




Dispatcheur : « Oui, cependant nous avons trouvé un routier pour pouvoir continuer dans les temps »

Ernst Mac Arthur : « Peut on se fier à cet homme??? »




Dispatcheur : « Non, mais c’était le seul dans les parages…. Nos camions les plus proches étaient à 10 heures de leur position. Ils ont pris la direction de Omsk où se trouve un de nos dépôts et ils changeront de tracteur pour la remorque là-bas…»

Ernst Mac Arthur : « Parfait. Du moment qu’ils arrivent dans les temps »


> > > Lien sur la suite en cliquant ici < < <



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire